Quoi manger en Colombie

Poursuivons dans la thématique entamée il y a quelques semaines sur mon plus récent voyage. Après vous avoir rassurés sur la sécurité du pays et détaillé mon itinéraire en Colombie, je m’adresse aujourd’hui aux gourmands parmi vous. Voici mes suggestions de menus typiquement colombiens, ainsi que quelques bonnes adresses à découvrir.

Arepas et empanadas

Street food colombien par excellence, les arepas sont des sandwiches dont le pain est fait de farine de maïs, alors que les empanadas sont des chaussons farcis, l’équivalent des samosas indens ou des patties jamaicains. Les arepas, comme les empanadas, se déclinent en toutes sortes de saveurs: légumes, poulet et riz, viande, fromage, etc. On se les procure facilement auprès de vendeurs de rue et ils sont idéaux pour manger sur le pouce, question de visiter sans s’arrêter!

Soupe ajiaco

Amateurs de soupes-repas, vous serez servis avec celle-ci. Crème de poulet avec morceaux de pommes de terres et maïs, ce plat vous fournira toute l’énergie nécessaire pour multiplier les activités touristiques et vous soutiendra jusqu’à votre prochain repas. Et si jamais vous éprouvez un léger mal du pays, vous y trouverez également tout le réconfort désiré. Vous pouvez en manger une excellente au restaurant Puerta falsa de Bogotá.

Bandeja paisa

Bandeja signifie plateau et Paisa est un adjectif qualifiant quelqu’un ou quelque chose qui est originaire de la région de Medellín. C’est donc dans cette ville que vous pourrez voir plus grand que la panse en commandant ce plat composé de (tenez-vous bien): fèves, un œuf frit, une saucisse, de la viande hachée, de la couenne de porc, du riz, une tranche de banane plantain frite, une petite arepa, de la salade et une tranche d’avocat. C’est essentiellement le déjeuner du bucheron, exposant dix, avec une petite touche de verdure pour faire passer le tout. Mon conseil serait de partager ce plat avec un compagnon de voyage, à deux, ça donne une portion plus raisonnable.

Bandeja Paisa
Bandeja Paisa

Fruits

La Colombie est un des pays présentant la plus grande variété de fruits endémiques au monde. Bon nombre des fruits que vous croiserez au marché n’ont même pas de traduction dans une langue autre que l’espagnol, puisqu’on ne les retrouve uniquement en Colombie. C’est donc un bel éventail de découvertes qui vous attend. Le lulo, fruit au goût acidulé se rapprochant légèrement au kiwi, est un bon exemple. Parmi les fruits que vous reconnaitrez, on peut lister, entre autres : la mangue, l’avocat, le fruit de la passion, la carambole, la goyave et la papaye. Cette dernière a même inspirée une expression locale, surtout employé dans le contexte de pickpockets: «No dar papaya » (littéralement : «Ne pas donner de papaye»), dans laquelle la papaye représente l’opportunité. En d’autres mots, éviter d’exposer ses objets de valeurs qui attireraient la convoitise. Enfin, la banane plantain est aussi très répandue en Colombie, quoiqu’on ne lui confère pas exactement un statut de fruit, puisqu’elle est souvent servie au repas, soit frite, sous forme de purée ou, mon favori, en chips.

Chocolate con queso

Oui oui, du chocolat avec du fromage. En fait, il s’agit d’un chocolat chaud dans lequel on plonge des morceaux de fromage. Étonnement, ce plat est très apprécié en Colombie. Et je dois dire que, même après y avoir goûté, je ne suis pas certaine de comprendre ce qui le rend si populaire. Sans trouver ça dégoûtant, je n’étais simplement pas en mesure d’apprécier la synergie entre ces deux ingrédients. Mais vous savez ce qu’on dit, les goûts, ça ne se discute pas. Parfois appelé chocolate completo, il est alors accompagné de petits pains briochés pour agrémenter le tout.

44979738_2119252048339968_7801769193665200128_n
Chocolato Completo

Café

Partout à travers le monde, on apprécie l’arôme du café colombien, dont la réputation n’est plus à faire. Partout, sauf peut-être en Colombie. C’est que, justement en raison de la grande demande mondiale, la majorité des productions de café de qualité est exportée, laissant peu d’approvisionnement pour les restaurateurs locaux. Il existe évidemment d’excellents cafés où déguster une bonne tasse de cette boisson chaude, ou encore, se procurer des grains pour rapporter au pays. C’est notamment le cas d’Aluna cafe sagrado à Santa Marta, dont le café est cultivé dans la Sierra Nevada tout près. Pendant que vous y êtes, profitez-en pour goûter à un de leurs délicieux gâteaux. Personnellement, j’ai opté pour celui au fruit de la passion et noix de coco et je n’ai pas regretté mon choix.

IMG_1330

Un peu de fraicheur…

Comme vous avez pu constater en lisant la description de certaines de ces plats, la cuisine colombienne est, de façon générale, très viandeuse et « bourrative ». Disons que le rapport calorie/prix est très élevé, ce qui est une bonne chose quand on veut manger pour pas cher. Cependant, certains aliments reviennent souvent au menu et il peut être difficile de varier son alimentation à la longue. Si vous avez eu votre lot de toute combinaison possible de viande/maïs/fromage/banane plantain, vous serez heureux d’arriver à Santa Marta, où les petits restaurants hipster offrant un menu frais avec beaucoup d’options végétariennes (et même végétaliennes) abondent. Le Café Lulo, le Restaurant LamArt ainsi que l’Café Ikaro sont toutes de bonnes options, que j’ai personnellement beaucoup appréciées.

¡Buen provecho!

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :