Notre séjour dans les îles grecques

Dans mon blog de la semaine dernière, j’ai fait l’apologie de la Grèce continentale. La raison étant que, malheureusement, énormément de touristes qui choisissent ce pays comme destination visitent uniquement Athènes avant de quitter pour une croisière dans les îles grecques. Ce que je trouve dommage puisqu’opter pour un tel itinéraire, c’est se priver de tout ce que les différentes régions de la partie continentale de la Grèce (la Grèce du Nord, le Centre de la Grèce, le Péloponnèse et l’Attique) ont à offrir. Alors, si ce n’est déjà fait, consultez mon dernier article ici.

Ceci étant dit, je ne veux rien enlever aux magnifiques îles grecques. Et même si je voulais, je ne pourrais nier l’exceptionnelle beauté des paysages et l’ambiance décontractée, caractéristique de la vie insulaire, qu’on y retrouve. La notion du temps y semble altérée. Comme si quelque chose d’une lointaine époque, où la vie n’était pas réglée au quart de tour, avait survécu. Pour les vacanciers, cette atmosphère contribue grandement au fait de pouvoir décrocher pleinement du quotidien, sentiment hautement recherché lorsqu’on voyage.

Il existe plusieurs milliers d’îles en Grèce qui sont regroupées en différents archipels. Les principaux sont les îles Ioniennes, situées à l’ouest du pays, les îles du golfe Saronique au sud, Les Cyclades au Sud-Est, les Sporades à l’Est, les îles du nord-est de la mer Égée et le Dodécanèse, près de la côte Turque. Vous comprendrez que dépendant de vos intérêts et du temps dont vous disposez, les possibilités sont quasi-infinies.

Comme beaucoup de touristes, mon mari et moi avons mis le cap vers les Cyclades. Plus précisément, c’est à Milos et à Santorini que nous avons jeté l’ancre et nous avons passé deux nuits sur chacune d’elles. À défaut de disposer d’une expérience suffisante pour couvrir l’essentiel du vaste sujet que représentent les îles grecques, je vous propose plutôt un bref récit de notre séjour sur ces deux îles.

Milos

C’est cette île qui a donné son nom à la célèbre sculpture Vénus de Milo, qui peut désormais être admirée au Musée du Louvre de Paris. Afin de mieux pouvoir parcourir l’île, nous avons décidé de louer une voiture. Après un premier arrêt à la plage (Milos est l’île des Cyclades où on retrouve le plus de plages), nous sommes allés voir les « fameuses » roches blanches de Milos. Je ne sais pas pour vous, mais moi j’en avais jamais entendu parler avant.

DSCN7841
Plage sur l’île de Milos

DSCN7872

Des sources chaudes sont également un attrait sur l’île, mais personnellement, notre activité préférée était simplement de se balader dans le village et flâner au hasard des petites rues. Nous avons apprécié la quiétude et la tranquillité qu’on retrouve plus difficilement sur d’autres îles davantage visitées, comme Mykonos et notre destination suivante, Santorini.

DSCN7853

DSCN7871

Santorini

Pour beaucoup de filles de ma génération, cette île est indissociable du film Quatre filles et un jeans, puisque c’est l’endroit idyllique où le personnage de Lena passe son été chez ses grands-parents et, accessoirement, y trouve l’amour. En débarquant du bateau, il y a toutefois de quoi déchanter un peu de l’image romantique qu’on s’était fait de Santorini, lorsqu’une horde de chauffeurs de taxis et vendeurs d’excursion s’attroupent autour des plaisanciers, dans le but de promouvoir leurs services, le tout, avec une ténacité admirable et dans un léger chaos. Évidemment, c’est un lieu hautement touristique, alors c’est un peu comme l’omelette et le cassage d’œufs, ça vient avec.

C’est pour s’éloigner un peu de l’excitation du port que nous avons choisi de loger dans le village de Perissa, situé du côté opposé de l’île. Sur Santorini, nous avons pu utiliser le transport en commun pour tous nos déplacements. Nous sommes d’abord allés visiter le site archéologique d’Akrotiri, vestige du passage de la civilisation minoenne. C’était un des premiers peuples de Grèce, comme en témoignent les ruines vieilles d’environ 5000 ans. L’île compte plusieurs vignobles intéressants, une vie nocturne animée de même que de bonnes options shopping, mais ne manque pas non plus de plages, dont une de sable volcanique, à quelques pas seulement de notre hôtel. L’incontournable de l’île demeure toutefois le village d’Oïa, avec ses petites maisons blanches et bleues, très emblématique et proportionnellement achalandé.

DSCN7885
Plage de sable noir à Perissa, Santorini

DSCN7984

DSCN8061
Village d’Oïa, Santorini

Pour terminer notre séjour là-bas, rien de mieux qu’un bon repas sur le bord de l’eau en regardant le légendaire coucher de soleil de Santorini. C’est un moment que nous avons pu partager avec quelques dizaines d’autres curieux, attroupés devant le restaurant, tous en train de prendre la même photo, en même temps. Et dire que nous n’étions même pas encore en saison touristique!

DSCN8137
Coucher de soleil à Santorini

Conclusion

À la lueur de ma courte visite, j’ai pu constater que certaines îles grecques sont tellement populaires qu’elles deviennent, jusqu’à un certain point, victimes de leur succès. Comme n’importe où ailleurs, lorsque tout est axé vers l’industrie touristique, l’endroit en question parait alors un peu artificiel. Cela n’enlève rien à la beauté du lieu, mais peut occasionner une hausse des prix et d’autres désagréments. C’est le cas de Santorini et possiblement aussi de Mykonos, qui sont les deux îles les plus visitées de l’archipel des Cyclades. D’où l’intérêt de mettre les pieds sur des îles un peu moins touristiques. Milos en est un bon exemple selon moi, assez développée pour offrir toutes les commodités nécessaires, mais pas trop achalandée de sorte que l’endroit conserve une certaine authenticité. Si, comme moi, l’envie de vous prendre pour Lena demeure, alors optez peut-être pour un séjour hors de la saison touristique, si votre horaire vous le permet.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :