De ces rencontres fortuites

La semaine dernière, je dévoilais au grand jour mon amour nouveau pour les free walking tours, que j’ai découvert au cours de mon voyage en Belgique. J’ai beaucoup apprécié le fait que les guides étaient des résidents des différentes villes visitées. Je pense que c’est un privilège de pouvoir découvrir un endroit du point de vue d’un local puisque ça donne accès à une version moins touristique et plus authentique des lieux. En plus de pouvoir partager avec nous leurs coups de cœurs personnels de la ville, comme par exemple leur restaurant typique préféré, les locaux connaissent des coins exclus des circuits touristiques classiques, mais qui valent le détour. Et ces petits trésors cachés sont bien souvent ce qui nous reste en mémoire après coup.

À Anvers, j’ai eu la chance de pousser le concept un peu plus loin, puisque mes amis Jordy et Frea y habitent. Je dis « amis », mais le terme « connaissances de voyage » serait probablement plus juste dans cette situation, car je ne les avais rencontrés qu’à deux reprises auparavant et les deux fois, c’était par hasard. Je vous ai d’ailleurs déjà parlé d’eux sur ce blog. C’était dans mon tout premier article, qui portait sur la sécurité en Jordanie. Je me cite : « À plusieurs reprises, nous avons croisé d’autres voyageurs venus de différents horizons; un couple belge dans la quarantaine, un globetrotteur de Seattle en plein tour du monde, un trio d’étudiants européens en échange à Israël. » Eh bien, le couple belge, c’était Jordy et Frea.

Nous nous sommes connus à notre auberge d’Amman, alors que nous déjeunions à la même table. En discutant de nos plans respectifs pour la journée, nous avons réalisé que nous allions au même endroit : Jerash, situé à environ une heure de route. Nous avons donc prit le même autobus pour s’y rendre et nous avons ensuite partagé un taxi pour le chemin du retour. En sortant de la voiture, sur la Rainbow Street, nous nous sommes souhaité bon voyage et sommes partis chacun de notre côté.

Quelques jours plus tard, nous nous sommes revus sur un sentier de randonnée, sous le soleil de Petra. C’est là que nous avons échangé nos adresses courriels, dans le but de possiblement s’arranger un transport commun pour aller dans le désert Wadi Rum, chose qui ne s’est pas faite finalement, car nos horaires ne concordaient pas tout à fait. J’avais alors terminé mon courriel avec la phrase suivante : « Who knows, maybe we’ll meet again in Aqaba ? ». Eh bien, ce n’est pas à Aqaba que nous nous sommes revus finalement, mais bien sous le ciel nuageux d’Anvers, presque six mois plus tard. Tout un concours de circonstances, quand même!

Lorsque j’ai choisi la Belgique comme destination pour mon dernier voyage (un peu à la dernière minute et au hasard des vols disponibles à moindre coût), j’ai tout de suite pensé à eux. Je les ai contactés en me disant que je n’avais rien à perdre. Ils m’ont donné des conseils qui m’ont aidé à planifier mon itinéraire et une fois sur place, ils ont eu la gentillesse de m’inviter à bruncher avec eux, le samedi de Pâques. Voir des visages familiers avait quelque chose de réconfortant au milieu de ce premier voyage solo. Après notre repas dans le somptueux Bourla Foyer, j’ai eu droit à un tour privé de la ville. Puis, au moment de se quitter à nouveau, j’ai ouvert la porte à leur rendre la pareille : «If you ever come to Montréal… ». Jordy et Frea, sachez que l’invitation tient toujours.

image1
Frea, moi et Jordy avec son foulard jordanien au cou, à Anvers – Belgique

Des histoires comme celle-là, j’en ai plus d’une dans mon sac de voyageuse. Et elles ne datent pas d’hier. Au printemps 2016, j’ai pu visiter des fouilles archéologiques dans le nord de la Grèce grâce à un collègue d’université de mon mari. En 2013, pendant mon temps des fêtes d’expatriée en Italie, nous avons rendu visite à mon ancienne belle-sœur, originaire d’Allemagne et que mon frère avait connue plusieurs années auparavant, pendant son échange étudiant au Québec. À l’été 2009, nous avons été hébergés à Paris chez l’oncle d’un ami Français, que nous avions connu un an plus tôt, alors qu’il était venu faire un stage à Montréal. Il habite désormais à Seattle, alors si je vais faire un tour là-bas, c’est certain que je lui ferai signe. Idem pour toutes mes autres connaissances répartis autour du globe d’ailleurs. En contrepartie, ce sera toujours un plaisir pour moi de savoir qu’un d’entre eux ait pensé reprendre contact le temps de leur séjour dans mon coin de pays.

En voyageant autant que je le fais, on rencontre immanquablement des gens de partout dans le monde. Chacune de ces rencontres vient avec de potentielles retrouvailles, dont les « temps et lieux » sont à déterminer, justement, en temps et lieux. Puisqu’on ne sait jamais ce qui naitra de ces rencontres fortuites, je conserve précieusement les coordonnées de ceux avec qui je m’entends particulièrement bien. Ceux avec qui «ça clique » comme on dit.

Comme Emily, une californienne qui était en Belgique pour affaires pendant quelques jours à peines et que j’ai croisé le temps d’une soirée. Nous étions les deux seules clientes dans un restaurant, alors elle s’est informée si je voyageais seule aussi et si elle pouvait se joindre à moi. Ce à quoi j’ai répondu « Yes please! I’ve been eating by myself for the last five days! » (c’était avant mon brunch avec Jordy et Frea). Nous avons partagé un repas (littéralement, dans le sens de manger dans l’assiette de l’autre et diviser le coût de la bouteille d’eau à sept euros), parlé de voyages, d’amour et de séries télé et pour couronner la soirée, nous avons pris un selfie, telles de vraies millenials. Et comme le hasard fait parfois drôlement les choses, c’est aussi à Anvers que cette soirée a eu lieu.

image1 (1).jpeg
Emily et moi dans le hall du restaurant Pelgrom, à Anvers – Belgique

À tous ces compagnons de voyage qu’on croise ici et recroise là, vous faites de bonnes histoires!

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :