Quoi faire en Belgique – Bruxelles

Youppi! V pour Voyage est de retour après deux semaines de relâche! Tout juste arrivée de Belgique, où j’ai passé dix jours à me promener en solitaire, je vous ai préparé un dossier sur mon voyage en plusieurs volets et ça commence aujourd’hui même. Si vous avez manqué mon dernier article intitulé À l’aube de mon premier voyage solo…, dans lequel j’étalais mes états d’âme à quelques jours de mon départ, il fait un bon préambule à celui-ci. Quoi faire donc dans ce petit pays d’à peine 30000 kilomètres carrés? Étonnement beaucoup de choses!

La Belgique est divisée en trois régions que j’avais toutes prévu de visiter: la Wallonie francophone au sud, la région de Bruxelles-Capitale au centre et la Flandre flamande au nord. J’ai cependant dérogé de mon itinéraire initial en cours de route et j’ai laissé tomber les villes de Liège et Namur pour pouvoir passer plus de temps à Bruxelles, ville que j’ai beaucoup aimé découvrir! Donc, désolée Wallonie, mais ce sera pour une autre fois.

Aujourd’hui il sera question de Bruxelles, Capitale de la Belgique et aussi un peu Capitale de l’Europe au complet. C’est une ville hétéroclite, à l’instar de la Belgique d’ailleurs, avec beaucoup de différentes facettes. Dans cet article, je me concentrerai sur quelques quartiers à voir absolument lors d’une première visite.

Centre historique

C’est au centre historique de la ville que l’on retrouve les incontournables à voir le premier jour. Il y a d’abord la Grand Place, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Je peux vous dire qu’elle porte bien son nom cette place, car elle est grande dans tous les sens du terme. Si vous êtes comme moi, vous remarquerez peut-être en suivant les indications pour s’y rendre que son nom flamand (Grote markt) réfère à un marché. C’était en fait sa fonction d’antan. De nos jours, on y retrouve d’un côté le magnifiquement asymétrique hôtel de ville avec à son sommet la statue doré de Saint-Michel, le patron de la ville, et de l’autre, la très néo-gothique « Maison du roi » (ou Broodhuis en flamand, littéralement « Maison du pain » toujours en référence à son ancien usage) qui renferme le Musée de la ville de Bruxelles. Les autres bâtiments sont quant à eux occupés par des restaurants, cafés, chocolateries et autres commerces. Toutefois, même si vous n’avez affaire dans aucun de ces établissements, tous les prétextes sont bons pour passer et repasser par la Grand Place à toute heure du jour ou du soir!

Hotel de ville de Bruxelles, Belgique
Hotel de ville de Bruxelles – Belgique
Maison du roi de Bruxelles, Belgique
Maison du roi de Bruxelles – Belgique

IMG_0820

Ensuite, toutes les capitales d’Europe ont un emblème, un attrait principal qui les distinguent des autres grandes villes. Par exemples, Paris a sa Tour Eiffel, Londres a son Big Ben et Rome a son Colisée. Qu’en est-il de Bruxelles? C’est le Manneken Pis bien sûr! Les touristes affluent de partout dans le monde pour le voir… et apprennent être déçus. En effet, le Manneken Pis figure sur la liste des attractions les plus décevantes selon plusieurs visiteurs. Bon, c’est vrai qu’il est petit avec seulement 55 cm de hauteur. Mais en même temps, pour être déçu, il faut avoir des attentes élevées à la base. Et je me demande : à quel point on peut avoir des attentes en allant voir une fontaine d’un petit garçon qui fait pipi? Ces gens auraient-ils été davantage satisfaits d’y voir la statue d’un bambin surdimensionné? Quoi qu’il en soit, pas de fausse représentation là selon moi, suffit de le prendre pour ce qu’il est!

Manneken Pis, Bruxelles
Le Manneken Pis à Bruxelles – Belgique

Lors de mon passage, il était nu. Mais saviez-vous qu’il possède plus de 900 habits provenant de partout dans le monde? J’ai eu la chance d’en voir une partie au GardeRobe Manneken Pis, dont ce costume à l’effigie des Canadiens de Montréal.

Costume CH Manneken Pis
Costume des Canadiens de Montréal

Un autre fait méconnu sur ce personnage, c’est qu’il n’est pas seul membre de la « Famille Pis ». Il y aussi Jeanneken, sa sœur et Zinneken, leur chien, tous les trois sont à quelques rues de distance les uns des autres. Manneken demeure cependant le plus célèbre des trois.

Toujours dans le centre historique de Bruxelles, il y a les galeries royales St-Hubert (ou galeries royales, pour les intimes) qui méritent également une visite. Des boutiques, des cafés, un toit pour nous couvrir des intempéries, le tout dans un décor on ne peut plus chic. C’est probablement ce que la Plaza St-Hubert rêve de devenir quand elle sera grande!

Galeries Royales de Bruxelles, Belgique
Galeries Royales de Bruxelles – Belgique

Quartier Européen

On l’appelle ainsi car c’est là que se trouvent les principales institutions de l’Union Européenne : il y a le bâtiment Europa (surnommé « œuf de Bruxelles » en raison de son architecture suggestive) où se tient le conseil des ministres, la commission européenne et le Parlement européen. Car oui, Bruxelles est non seulement la Capitale de la Belgique, mais aussi en quelques sortes la Capitale de l’Europe toute entière. Vous pouvez visiter gratuitement le Parlement européen, à condition de ne pas avoir laissé votre seule pièce d’identité à l’auberge jeunesse comme moi.

Qu’à cela ne tienne, j’ai visité à la place le Parc Léopold qui y est adjacent. Dans le passé, cet emplacement a été successivement un jardin zoologique, puis un institut universitaire. On y trouve actuellement la Maison de l’histoire Européenne qu’il est également possible de visiter gratuitement. Fun fact sur ce parc: c’est là où a été prise la « photo la plus intelligente de l’histoire». C’était en 1927 lors de la conférence Solvay où 17 des 29 scientifiques présents ont été récipiendaires de prix Nobel à un moment ou un autre de leur carrière. Les plus célèbres étant Marie Curie et Albert Einstein.

Je me suis ensuite dirigé vers le Muséum de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (que j’ai rebaptisé plus simplement le Musée des dinosaures), où la simple vue des impressionnants spécimens fossilisés m’ont instantanément permit de renouer avec l’enfant en moi.

Fossile de dinosaure

Non loin de tout ça se trouve également le Parc du cinquantenaire, où il fait bon se promener par beau temps. Il a été inauguré en 1880, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance du pays. Le parc regroupe trois musées soit le Musée royal de l’Armée et de l’histoire miliataire, Autoworld, le Musée du cinquantenaire qui fait partie des Musées royaux d’arts et d’histoire de Bruxelles. J’ai choisi cette dernière option. Lors de ma visite, des expositions sur l’île de Pâques et sur la joaillerie des frères Wolfers, s’ajoutaient aux collections permanentes sur l’Antiquité, les arts décoratifs européens, l’Archéologie nationale et la très vaste catégorie des « civilisations non-Européennes ».

Parc du Cinquantenaire à Bruxelles - Belgique
Parc du Cinquantenaire à Bruxelles – Belgique

Laeken

Une structure métallique et de forme étrange attirera probablement votre regard dans la ligne d’horizon de Bruxelles: il s’agit de l’Atomium. C’est dans le quartier Laeken qu’il faut vous diriger pour le visiter. La construction, qui représente un cristal de fer grossit 165 milliard de fois, a été érigée à l’occasion de l’exposition universelle de 1958. À l’intérieur, les visiteurs se promènent d’un atome à l’autre par le biais d’escaliers mécaniques. On y retrouve une exposition permanente sur l’histoire de ce bâtiment, devenu si cher au cœur des Bruxellois, ainsi que d’autres expositions temporaires. Au moment de ma venue, artéfacts et vidéo explicatif sur le thème de l’Expo 58 étaient présentés, à l’occasion du 60e anniversaire de l’évènement. J’ai aussi pu me familiariser avec la vie et l’œuvre de René Magritte, célèbre peintre surréaliste, qui y était également à l’honneur. Enfin, la sphère tout en haut de l’édifice, accessible quant à elle par ascenseur (le plus rapide d’Europe… en 1958) donne accès à une vue panoramique sur la ville.

Atomium de Bruxelles, Belgique
Atomium de Bruxelles – Belgique

Du haut de l’Atomium, vous remarquerez qu’on peut apercevoir une mini tour Eiffel, un mini Big Ben, un mini Colisée, etc. Non, vous ne rêvez pas. Ce n’est pas non plus l’altitude qui vous donne des hallucinations. Il s’agit en fait de Mini-Europe, un parc d’attraction qui regroupe toutes les principales attractions touristiques des grandes villes européennes, en version 1/25e de leur taille réelle. Pourquoi pas!

C’est aussi à Laeken que se trouve le Domaine Royal, la résidence principale de Philippe et Mathilde, le roi et la reine des Belges. Le château comme tel est fermé au public, mais il est possible de visiter les serres royales. Profitant du beau temps (plutôt rare en Belgique!), une petite marche au hasard sur la promenade des parcs royaux m’a mené au Monument de la Dynastie, puis jusqu’au pavillon chinois et à la tour japonaise qui font partie des Musées d’Extrême-Orient. Dépaysement instantané assuré!

Pavillon chinois à Bruxelles, Belgique
Pavillon chinois à Bruxelles – Belgique
Tour Japonaise à Bruxelles, Belgique
Tour Japonaise à Bruxelles – Belgique

J’ai passé cinq jours à arpenter ces trois arrondissements de Bruxelles et il y a tellement d’autres coins de la ville que je n’ai pas eu le temps de voir. Il y a notamment Les Marolles avec le fameux marché aux puces Jeu-de-Balles qui s’y tient tous les matins, le coloré quartier africain Matongé, héritage du passé colonialiste du pays, Le Sablon, où se trouve le Mont des arts et les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique dont fait partie le Musée Magritte, sans parler du Quartier royal où est situé le Palais Royal de Bruxelles, soit le lieu de travail du roi, qu’il est possible de visiter en été et le Quartier Marais-Jacqmain où vous trouverez le populaire Centre Belge de la Bande Dessinée et aussi le Jardin botanique. Et j’en passe!

Finalement, tout autour de la ville s’étend la Promenade verte. C’est un parcours qui s’échelonne sur soixante kilomètres où on peut se balader à pieds ou en Villo! (équivalent bruxellois du Bixi). Si l’explorer en entier vous semble trop ambitieux, n’ayez crainte car la promenade est en fait composée de sept tronçons de longueurs plus raisonnables. Elle traverse divers parcs et réserves naturelles, dont la Forêt de Soignes, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

En visitant Bruxelles, j’avais l’impression que plus j’en apprenais sur la ville, plus ma liste de Quoi faire à Bruxelles s’allongeait. Il y a des endroits qui nous touchent particulièrement, où on se sent bien sans trop savoir l’expliquer. Bruxelles, j’ai aimé ton sens de l’humour, tes transports en commun des plus efficaces, ton humilité malgré ta grandeur, ton abondance de gaufres et de chocolateries et tes sympathiques citoyens. Et pour tout ça, je reviendrai.

6 commentaires sur “Quoi faire en Belgique – Bruxelles

Ajouter un commentaire

    1. Effectivement, beaucoup de beaux musées à Bruxelles! Des dix mentionnés dans mon article, je n’en ai visité que deux: Le Musée de l’histoire naturelle et le Musée du Centenaire et j’ai beaucoup aimé 🙂 Lesquels as-tu préféré?

      J'aime

      1. Ah ils sont bien oui ! 😊 J’aime beaucoup les musées ici… J’ai déjà été au musée des Sciences Naturelles, l’exposition MIMA, musée de l’Armée, musée de la Musique, exposition Fantastique… Mon préféré est le Musée des Sciences Naturelles ☺ #vivelesdinosaures

        J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :