Quoi manger en Jordanie

La semaine dernière, à l’occasion du troisième mois d’existence de V pour Voyage, j’ai sondé une partie de mes lecteurs par le biais de ma page facebook. Je tentais de savoir quels étaient vos articles favoris parmi tous ceux publiés jusqu’à maintenant. Les réponses reçues ont pointé vers deux directions: ma série sur la Jordanie et mes textes sur le Portugal. J’ai donc pensé publier, cette semaine et la suivante, deux articles bonus qui s’ajouteront à ces dossiers.

Aujourd’hui, je complète la thématique Jordanie avec une liste des principaux délices que vous aurez la chance de goûter là-bas ainsi que quelques adresses à visiter pour vivre pleinement l’expérience culinaire du pays. À noter que, comme tous ces noms de plats sont en arabes, leur orthographe peut varier énormément en alphabet latin. Dans certains cas, il peut même être difficile de les reconnaître sur un menu. J’ai donc listé différentes façons d’écrire chacun de ces aliments afin de vous faciliter un peu la vie.

Falafels (Felafels)

Les falafels, ces petites croquettes faites à partir de pois chiches et assaisonnées de différentes épices, ne sont évidemment pas une spécialité uniquement jordanienne. C’est un incontournable de la cuisine moyen-orientale et vous en trouverez un peu partout sur ce territoire. Cependant, vous pouvez difficilement vous tromper en visitant le petit mais réputé restaurant Al Quds à Amman, puisque cet établissement offre seulement deux items: petit ou grand sandwich aux falafels. Laissez votre appétit du moment décider du format requis pour vous rassasier.

falafel

Shawarma (Shawurma/Shawerma)

À l’instar du falafel, on retrouve le shawarma dans plusieurs pays de cette région du monde. Il est de la même famille que le kebab turc et le gyros en grec. Essentiellement, il s’agit de viande grillée servie dans un sandwich fait de pain plat.  Pour apprécier ce délice, rendez-vous, entre autres, au populaire restaurant Shawarma Reem, une véritable institution de la capitale jordanienne.

Meze (Mezze)

Les meze sont de petits plats à déguster en entrée ou à partager. C’est la version moyen-orientale des tapas espagnols. Il y en a toute une panoplie mais les plus connus sont le hummus, une purée de pois chiche et le tabouleh, une salade de coucous et de persil. Parmi les meze que j’ai découverts en Jordanie, j’ai particulièrement apprécié le fromage halloumi grillé, la fatoush, une salade de légumes avec morceaux de pain frits et les kibbeh, des croquettes de viande dans une pâte de boulgour. J’ai mangé d’excellents meze au réputé (et tout aussi abordable) restaurant Hashem d’Amman ainsi que chez Alibaba à Aqaba.

20171010_124101

Labneh (Labaneh/Labni/Lebni) et Zaatar (Za’atar)

Le labneh est un yogourt à la texture très dense, semblable à du yogourt grec et le zaatar est une mixture d’huile d’olive, de thym et des graines de sésame, un peu à la manière d’un pesto. Ces deux aliments sont présents notamment au déjeuner où on les badigeonne généreusement sur un pain plat grillé. C’est ce que j’ai mangé avec plaisir chaque matin de mon séjour là-bas.

22050209_10156153429273274_2084614205874245427_n

Manakish (Manaqish/Manakeesh/Manaeesh)

La manakish est un pain plat offert avec différentes garnitures comme des fines herbes, du fromage et de la viande hachée, qui s’apparentent un peu aux pizzas arméniennes. C’est le premier repas que j’ai mangé en arrivant en Jordanie, dans un petit restaurant sans prétention de la Rainbow Street à Amman, un des seuls qui étaient ouvert pendant la journée.

Mansaf

Le mansaf est considéré comme le plat national de la Jordanie. Il est composé de morceaux d’agneau cuits dans une sauce au lait de chèvre fermenté, servi sur du riz et accompagné d’amandes rôties. Le combo « agneau et lait de chèvre fermenté » en fait un plat goûteux et la cuisson lente rend la viande très tendre. C’est au restaurant Sufra, spécialisé dans la cuisine jordanienne, que j’ai goûté à ce repas typique qui se mange traditionnellement avec les doigts. Ils offrent un plat différent à tous les jours, mais le mansaf figure toujours au menu. Cet établissement haut de gamme d’Amman est même fréquenté par la famille royale!

22140810_10156155156168274_4777750132075254518_n
Terrasse du restaurant Sufra à Amman

Maklubeh (Maklubah/Maqlouba/Magluba/Maglub/Maaluba)

Parmi toutes les découvertes culinaires j’ai fait pendant mon voyage en Jordanie, le maklubeh est celle que j’ai préférée. Les ingrédients n’ont rien de bien extraordinaire, du riz avec du poulet (ou parfois de l’agneau) et des légumes, mais le tout est cuit à l’envers et servi comme un renversé. Le riz est donc imbibé du goût de la viande et des légumes qui ont cuit dessus et les saveurs se combinent parfaitement. On accompagne ce plat d’une sauce au yogourt et de salades variées. Aussi, les restaurants servent la casserole au complet pour pouvoir la renverser directement à la table, alors mieux vaut avoir très faim avant de commander ce plat.

DSCN1041
Pas toujours facile de commander dans un restaurant en Jordanie!

Zarb

Le zarb est essentiellement un BBQ sous-terrain dans lequel cuit un mélange de légumes de pommes de terre et de viande, qui peut être du poulet ou parfois de l’agneau. C’est un plat traditionnellement préparé par les bédouins que j’ai eu la chance de manger lors de mon séjour dans le désert jordanien. La patience de toutefois de mise car la cuisson prend plusieurs heures.

zerb

Kanafeh (Kunafeh/Kunafah/Knafeh)

Le kanafeh est un dessert constitué de fromage frit nappé d’un sirop et agrémenté de pistaches. Ce drôle de mélange est originaire de Palestine tout comme le fameux Habibah Sweets d’Amman où j’ai pu le déguster. Le résultat est étonnement bon, mais j’admets qu’après quelques bouchées, ça devient plutôt lourd.

Quoi boire en Jordanie

Évidemment, étant un pays à forte majorité musulmane, la Jordanie n’a pas de boisson alcoolisée traditionnelle. Cela dit, plusieurs autres options de délicieux breuvages s’offrent à vous. Pour étancher votre soif pendant une chaude journée, le rafraichissant jus de lime et menthe est tout indiqué. Si vous avez la dent sucrée, arrêtez-vous dans un de nombreux kiosques de jus de canne à sucre présents un peu partout dans les villes. Les amateurs de caféines opteront quant à eux pour un petit qahwa (café arabe aromatisé à la cardamome) pour leur fournir une bonne dose d’énergie. Enfin, le classique thé à la menthe très sucré accompagnera parfaitement vos repas, matin, midi, soir.

DSCN0947
Chez les bédouins, c’est toujours l’heure du thé!

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :